Livraison offerte dès 100€ d’achat

Quand j’écris pour Paulette, quand je vous parle, je vous conseille, je réfléchis à ce que je veux apporter dans l’univers de paulettequincaillerie … c’est l’idée des rituels qui revient à chaque fois. Mais pourquoi donc ?! ça me parlait, ça me cherchait et je ne comprenais pas. Voici les fruits de ma réflexion et de mon expérience personnelle. N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter (c’est par ici )

Mais qu’est-ce qu’un rituel ?

Le rituel désigne un ensemble de pratiques liées à des croyances ou à une culture magique ou profane. On parle de rites, de cérémonie, de pratique, de coutumes, d’habitudes, d’usages… on voit bien que malgré tout les rituels sont partout. Les rituels permettent de matérialiser, rendre visible, les processus invisibiles. Finalement ne s’agit  il pas d’alimenter notre mental par du palpable pour donner vie à la partition énergétique qui se joue derrière ?

Aujourd’hui pour contrebalancer le fait que tout devient banal, passe aux oubliettes, nos cycles de vie, nos réussites, nos compréhensions, nos évolutions, il est possible de réinstaller des rituels pour vous accompagner sur votre chemin d’évolution, pour honorer des passages importants de vie comme les anciens rites de passage tribaux.

Les rituels et moi   

Pour être complètement  transparente, au début, je trouvais cela ridicule. Combien de fois en thailande, au Népal, ou même en voyant les rituels et autels de cérémonie, je me suis dit : » non mais n’importe quoi, c’est ridicule, ca n’a aucun intérêt, je n’y crois pas. Ca m’énervait carrément. Cette dévotion, cette forme de magie”. 

Sachez que quand quelque chose vous titille, vous irrite, vous dérange, vous charge émotionnellement, vous énerve chez l’autre ou en général, c’est qu’il y a une pépite a dénicher. ça vaut le coup de s’y pencher, vous avez forcément quelque chose à comprendre, cela révèle un potentiel d’évolution chez vous. Ce sont des messages qui portent des clés d’évolution puissantes. Si vous comprenez ce principe là et que vous prenez l’habitude de plonger en vous grâce à ces moments-là, vous ne le regretterez pas : c’est la clé la plus puissante qui soit. En fait ça vient toujours vous parler de vous, retourner votre regard sur ce que ça dit de vous, indépendamment de l’autre et vous ne serez plus jamais la même.

Pour revenir à notre histoire de rituels  : j’avoue ça m’énervait, je trouvais ça niais, voir déplacé parfois, malgré tout le respect que je peux avoir pour ceux qui les pratiquent. C’est lors de ma dernière retraite chamanique que le sujet m’est revenu alors que je ne m’y attendais pas du tout. Ca m’a permis de comprendre que je rejetais le principe d’adoration ou de dévotion à toute sorte de divinité extérieure.

J’ai vécu des pratiques chamaniques ou nous devions entrer en dévotion pendant un long moment avec des pratiques de prosternation et de prière … non mais ça va pas !! No way !!! Impossible pour moi de faire ça, c’est le rejet qui est arrivé tout de suite, j’en avais mal au corps. Impossible de soutenir la pratique physiquement et c’était une question de principe : hors de question que je fasse ça !! Je n’arrivais pas à lâcher prise. A partir de ce moment la : soit je ne fais pas la pratique et j’en reste là ou alors je suis là pour expérimenter et je lâche prise.

Rejet des divinités extérieures = rejet de ma divinité intérieure 

Ma guide chamanique m’a expliqué ce qui se jouait pour moi, ce que ça venait dire de moi et en voilà le résultat très rapidement expliqué : j’ai toujours rejeté l’idée d’adoration d’une quelconque divinité, comme cela représentait une prise de pouvoir sur moi, impossible de m’en remettre. Je ne croyais pas en grand chose si ce n’est en moi. L’exercice ne consistait pas à entrer en dévotion pour un dieu en particulier mais à honorer notre divinité intérieure et bingo !!! Le sujet le plus puissant de ma vie est venu comme une déflagration me remettre à ma place.

 Je vous la donne en accéléré et en version finale histoire de ne pas perdre trop de temps : je rejetais cette divinité extérieure parce que je ne reconnaissais pas ma propre divinité intérieure, je n’embrassais pas mon pouvoir personnel. Non seulement je ne la reconnaissais pas, mais je ne le ‘l’honorais pas et ne lui donnais pas sa place. Je donnais mon pouvoir personnel à tout le monde, à l’extérieur, j’attendais des signes de reconnaissance extérieurs en permanence et j’oscillais entre lutte de pouvoir permanente, rapport de force et l’attente d’une validation extérieure de ma valeur. Un peu schizophrène cette histoire !!

Renouer avec la femme divine qui est en moi  

Tout cela m’est apparu limpide comme l’urgente nécessité de renouer avec la femme divine qui est en moi, d’aligner mes actions, mes relations … sur cette nouvelle fréquence qui va tout changer.  Ma puissance vient de l’intérieur, j’ose l’incarner, l’honorer, la célébrer et l’accueillir et sortir enfin de ces jeux de pouvoirs qui n’avaient pour unique existence de me faire comprendre qu’il n’y a pas d’autre chemin que de me reconnaitre moi-même, et de reprendre ma souveraineté intérieure plutôt que d’aller combattre l’extérieur pour prouver tout çaCette expérience m’a permis de voir sous un autre angle les rituels. Les anciennes civilisations, qui avaient cette connexion directe avec leur corps et la nature le savaient bien. En perdant cette connexion à la nature nous avons également perdu cette connexion à notre part divine en nous.

En tout cas aujourd’hui je suis alignée avec l’importance de ritualiser et de vous proposer des rituels régulièrement selon les thématiques et évolutions que je vis.

J'aime ? Je partage !
Votre panier contient
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0